24 sept. 2018

La loi de l'attraction: vos pensées, avis, expériences...

0 commentaire

Modifié :  24 sept. 2018

 

Derniers posts
  • (tiré du blog) Il y a sur les réseaux sociaux un accroissement de citations, de vidéos, de publications etc qui mentionnent l’existence de vampires énergétiques; ces personnes qui suceraient la positivité des autres et les videraient de leurs bien-être. Ces individus seraient si pervers et négatifs qu’il faudrait les fuir à tous prix et les bannir de nos vies. Tout ceci à du sens, Je comprends le besoin de faire le ménage dans nos vies afin de maintenir un environnement propice à notre épanouissement. Cependant, selon moi, il y a un juste milieu à trouver afin de ne pas basculer dans un extrême et donc passer à côté d’expériences et de relations enrichissantes. Depuis que je médite il devient de plus en plus évident pour moi de voir que les situations extérieures ne sont pas responsables de mon état intérieur. Dans l’absolu, les autres ne me transmettent pas leur négativité, ils ne sont en réalité que des miroirs. Si la négativité de l’autre me ‘rend’ négatif c’est parce que cette négativité existe déjà en moi; l’autre ne fait que la révéler. Par la pratique, je réalise peu à peu qu’en me débarrassant de mes propres fardeaux, je suis de plus en plus en paix avec moi-même. Je découvre que ceux des autres ne peuvent pas m’alourdir. La vérité est celle-ci, si tu brilles d’une vraie positivité personne ne peut la ternir, bien au contraire. Un esprit pur et empreint de bonheur est bien plus prompt à déteindre sur les esprits négatifs que l’opposé. Je remarque que les personnes réellement négatives s'écartent d'elles-mêmes lorsqu'elles s'aperçoivent que la positivité d'un individu est inébranlable. Après tout, les vampires ne sont-ils pas effrayés par la lumière? C’est pour cette raison que je pense qu'il faut faire attention à ce que ces soit disant vampires ne deviennent pas de “bonnes” excuses pour nous déresponsabiliser de nos propres côtés obscures et de ne pas s’avouer que la cause de notre manque de bonheur est dans nos mains. Il est trop facile de dire, “si je vais mal c’est à cause de l’autre”. Si l’on se sent mal, que l’on devient irrité, que notre humeur change etc, auprès des autres, peut-être est-ce parce que nous manquons de tolérance envers autrui, que nous ne savons pas nous ouvrir à la différence des autres, que nous manquons de compassion, de patience etc. Évidemment, il est possible et très compréhensible que parfois nous ayons besoin de prendre nos distances avec des individus négatif. D'ailleurs, je dirais même que cela peut parfois être fortement conseillé; il faut aussi savoir se préserver et conserver un environnement propice à la sérénité. Toutefois, il faut garder à l’esprit que le simple fait de ne pas pouvoir supporter une personne montre certainement que de notre côté il y a aussi un travail à effectuer. Souvent, notre inaptitude à faire face à une situation met en exergue une part de nous-mêmes qu’il faut équilibrer. Ne pas y voir une occasion de croissance peut nous causer à constamment fuir les situations et les personnes difficiles à vivre...et fatalement ne jamais être totalement épanouis et comblés par ce que la vie nous propose. Pour ma part je n’évite plus les gens négatifs lorsqu’ils se trouvent sur mon chemin, je reste simplement plus vigilant de mon état d’esprit en leur présence et j’observe ce qu’ils me révèlent me concernant. Ainsi je sais ce qu’il me faut travailler sur moi-même afin de me libérer davantage. Si besoin je prends mes distances mais ce n'est pas systématique. Je prends quotidiennement du temps pour méditer afin de renforcer ma capacité à faire face à chaque situation avec calme et courage. Je vois les personnes qui font émerger ma négativité et qui me poussent malgré eux à me dépasser comme, en quelques sortes, des maîtres, car elles me montrent là où il me reste à m’améliorer. Chaque difficulté est une opportunité de grandir qu’il faut saisir avec courage plutôt que de fuir. Je pense que les individus néfastes existent, il faut faire attention, mais ils sont loin de constituer une majorité; la plupart des gens sont simplement en souffrance et ne savent pas le gérer. En revanche les personnes qui refusent de voir que le problème vient d’elles sont, selon moi, bien plus nombreuses. Les autres ont certainement leurs travers mais le pollueur énergétique n’est peut-être pas toujours celui que l’on croit! Qu'en pensez-vous? Votre avis, votre vision et vos questions peuvent servir la communauté du forum, n'hésitez pas! Echangeons! LAISSEZ UN COMMENTAIRE OU CREEZ UN NOUVEAU POST!

© 2019 par Patrice Turlet. Mentions légales.

  • Facebook Black Round
  • Google+ - Black Circle